Haut

Surveillance de la nappe

Dans le but d’acquérir de plus amples connaissances sur la nappe souterraine de la Crau, un suivi piézométrique a été initié en 2012 par le SYMCRAU. Parallèlement, un réseau de suivi qualitatif a été mis en place dès 2011 afin d’évaluer l’état chimique de la nappe et son évolution dans le temps.

Carte des 3 points de suivis représentatifs de la nappe

Qu’est-ce qu’un piézomètre ?

Les piézomètres sont des tubes, qui permettent depuis la surface d’accéder à l’eau d’une nappe souterraine. On y relève la piézométrie à l’aide d’une sonde pour surveiller les variations de niveau de nappe, mais on les utilise également pour mesurer la qualité de l’eau.

Carte du suivi quantitatif de la nappe

Le réseau suivi quantitatif du SYMCRAU

Le réseau piézométrique du SYMCRAU est constitué de 23 points. Ce suivi a été installé en complémentarité d’un réseau existant de 8 piézomètres suivi pour la DREAL par le BRGM. Le suivi du SYMCRAU est effectué en continu (heure par heure) et est envoyé chaque jour par télétransmission dans les locaux du SYMCRAU.

Carte du suivi qualitatif de la nappe

Le réseau de suivi qualitatif du SYMCRAU

Il est réparti sur la plaine de la CRAU et a été mis en place dès 2011 afin d’évaluer l’état chimique de la nappe et son évolution dans le temps. Le suivi qualitatif de la nappe est réalisé sur 17 ouvrages deux fois par an.
Les paramètres analysés, définis suivant les recommandations de la Directive Cadre Européenne, correspondent aux éléments de physico-chimie classique, aux pesticides, aux micropolluants minéraux et organiques. Les prélèvements d’eau et les mesures physico-chimiques in situ sont effectués par les agents du Syndicat et sont ensuite analysés dans un laboratoire spécialisé.  Les données brutes du suivi sont disponibles sur le site Internet ADES